Seduction

Coach en séduction : un business qui a le vent en poupe

Il y a bien des années, certaines personnes ont fait de la séduction un business. Le métier de coach en séduction c’est ainsi développé au fil du temps. De plus l’essor d’internet le fait revenir sur le devant de la scène.

Quel public pour le coaching en séduction ?

La France compte une vingtaine de millions de célibataires par choix ou par dépit. La plupart ne désespère pas de trouver un jour le grand amour ou seulement de la compagnie pour vivre passionnément. Mais si ces personnes sont dans cette situation c’est qu’elles ne sont pas assez séductrices pour attirer des compagnons. Le coach en séduction entre alors en scène pour les aider.

Il peut s’occuper de tous les cas. Le profil va de 18 à 60 ans. Mais les jeunes de 25 ans, masculins sont les plus intéressés par ce genre de service. Que la personne soit : ouvrier, technicien, médecin, ingénieur ou entrepreneur, étant célibataire elle va avoir besoin de conseil pour défier sa timidité et sa maladresse. En effet, la plupart du public du coaching en séduction sont des célibataires timides et maladroits qui ont pris du retard dans la recherche de l’âme sœur.

Ce genre de soutien s’adresse entre autres à ceux qui ont l’impression de passer à côté de trop d’occasions, ceux qui ont envie de devenir plus qu’un ami pour une personne, ceux qui recherchent une relation durable. Certains garçons n’arrivent pas à aborder les filles par peur d’être ridicules et surtout d’être rejetés. Les coachs en séduction leurs seront d’une grande aide pour leur apprendre la confiance en soi, le développement de leurs qualités, la psychologie de l’autre sexe et les techniques pour aborder quelqu’un.

La société met souvent en scène le stéréotype du séducteur ou de la séductrice idéale notamment un homme et une femme parfaits physiquement et qui ont réussi dans la vie. Par conséquent, le commun des mortels perd confiance lorsqu’il estime que son profil n’a rien à voir avec celui décrit à la télé. Ils ont alors besoin d’être remotiver afin de retrouver gout à la séduction.

Attention aux arnaques

Avant internet, le coaching en séduction se faisait par le biais de formateurs à la façon d’un coach sportif. Le coach se met en relation directe et parfois face à face avec l’apprenti séducteur. Mais ce business se développe désormais sur le net. Il se présente sous forme de formations en ligne en format vidéo, en mode guide ou ebooks… La rémunération demandée varie entre 10 et 100 euros.

Mais comme tout autre business sur le net, le coaching en séduction peut faire l’objet d’une arnaque. Pour éviter de se faire plumer pour rien il faut bien se renseigner sur la réputation du coach et la solidité des formations qu’il propose. Le web dispose d’une légion de formations en séduction mais celles d’Alexandre Cormont sont parmi les plus complètes et les plus fiables.

La séduction est partout aujourd’hui

Même si le coaching en séduction est un métier d’origine américaine, partout dans le monde notamment en France, le charme et la séduction font partie intégrante de l’humain. Ceux qui sont authentiques et experts dans l’art de séduire peuvent profiter de ce marché fantastique. De plus, ils peuvent être fiers de pouvoir aider leur prochain à reprendre confiance et par la suite trouver le grand amour. Dans ce genre de business la demande est en constante augmentation. Il y aura toujours des millions de célibataires à coacher tant que la Terre existe. Ce qui fait du coaching en séduction, un business sans fin.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.